Rêve et voyages

Accueil Amour Animaux Humour Le livre Monde Rêve et voyages Bric à brac Ecoutez ! Poètes du Web

 

 

Sur la mer

J'ai fendu les étoiles
dans le silence de la mer
Le cabestan gisait sans cordages
La proue perdue dans les vagues
semblait s'éclairer aux méandres du ciel
L'immense navire derrière moi
fermait ses paupières
Y avait-il un marin
un seul à veiller ?
Qu'importe il n'y avait plus que la mer
que la voûte des mondes
et dans mon corps la volupté
de me fondre aux espaces.

© Bertrand CLAUDE

Vers le haut
 
Illustration : Sur la mer

 

Illustration : L'enfant voyageur

 

 

 

 

Illustration : L'enfant voyageur

L'enfant voyageur

A dos de pélican
au doux pays des toucans
l'enfant noir avait franchi
le miroir de l'étrange
Il buvait des merveilles
dormait sur des lits de rivières
et sifflait comme oiseaux
Les enfants de Toucanie
s'offraient des contes à l'infini
Se rappelaient-ils encore
leurs berceaux, leurs jouets ?

Enfant reviens
Ici ne vit aucun ange
mais une étoile t'attend.

© Bertrand CLAUDE

Vers le haut

Pause

Parfois, les poètes ont besoin d'un banc
un petit, tout petit banc, banc de bois
sur leur chemin

Parfois, les poètes ont besoin d'un pré
un petit, tout petit carré, carré vert
sous leurs yeux

Parfois, les poètes ont besoin d'un pain
un petit, tout petit bout, bout de miche
dans leur ventre

Ainsi soufflent les poètes féconds
sur une petite, toute petite terre, sans nom
au secret des arbres.

© Bertrand CLAUDE

Vers le haut

 

Illustration : Pause

Illustration : Pause


 

Accueil Amour Animaux Humour Le livre Monde Rêve et voyages Bric à brac Ecoutez ! Poètes du Web

 

Ce site contient des textes protégés par les lois du droit d'auteur.

© Bertrand CLAUDE